L’association s’est engagée cette année à débroussailler et mettre en valeur le site médiéval du castrum de Taradeau. 

Cette action est menée par l’association dans le but de valoriser le village médiéval qui se trouve sur le versant nord-ouest de la bute castrale qui comporte la tour et la chapelle. 

Comme pour l’oppidum dit « Le Fort » le but est à terme d’ouvrir le site au public et de rendre compréhensible dans une lecture ludique, les vestiges du village médiéval,  qui ont été mis à jour par les archéologues dans les années 1970. Ils seront dégagés des broussailles et les structures consolidées et stabilisées.

Chantier du 5 Juin 2021

Dernier chantier de la saison

Il se termine comme il se doit !

Ce matin, il y a beaucoup de monde réunis sur la place au R D V des pionniers du temps passé.

La cloche de la chapelle, comme toujours, rythme notre temps. Nous voilà tous autour des ruines béantes, que nous ont laissées les archéologues, nous méditons et rêvons quelque peu à ce que pouvait être ce village de nos lointains ancêtres taradéens.

Bon, c’est parti, une équipe se rend sur le sondage II près du cimetière, que je pense être une bergerie.

La roche arasée constitue le sol de cette case, le mur Sud-Ouest repose sur la roche à une hauteur de ? Les quatre murs forment une pièce rectangulaire de ? de longueur  et? de largueur. Le plafond de cette salle était soutenu par trois arcs diaphragmes, une porte s’ouvrait sur le mur Ouest, un jambage taillé dans une belle pierre de tuf, est, peut-être, une fenêtre dans le mur Nord. Un fragment d’anse en pate rouge a été trouvé sur le sol de la case.

Une autre équipe se rend sur les sondages IV et VI.

La case A du sondage IV est nettoyée jusqu’au sol, des pierres posées irrégulièrement nous arrêtent. 10 fragments de poteries ont été découverts, posés sur une pierre dans l’angle sud de la case. Huit tessons à pate grise, deux tessons en pate rouge vernissés à l’intérieur de teinte verdâtre avec traces de tournages prononcés, ainsi qu’un étrange petit caillou en grès, de forme cubique de section 2cm sur 2,5 cm hauteur.

La décision est prise par le président, le sol sera nivelé avec de la terre, le mur Sud qui jouxte l’escalier menace de tomber, il sera consolidé en septembre.

Sondage VI, même problème de conservation, que pour les autres maisons, que faut-il faire pour préserver la fouille ?

Le mur Ouest bien appareillé en moellons réguliers, présente à 50 cm du fond, un cordon de pierres qui déborde du mur, un drain est aménagé dans le bas de ce mur, ce qui laisse supposer que de l’autre coté du mur se trouvait une rue, ou un espace libre à vérifier à la rentrée.

A proximité de ce drain, deux tessons de poterie à pate grise, ont été trouvés, un fragment de panse et un fragment du col d’un pégau.

Les sondages effectués en 1977-1980 nous permettent de constater une élévation des murs encastrés dans la terre d’environ 1,50 m. Ce qui correspond au sous-sol des maisons, c’est-à-dire les caves, on peut fort bien imaginer que ces maisons comprenaient au moins un étage si non deux, avec une toiture à une ou deux pentes recouvertes de tuiles rondes. Avec la déclivité du terrain, il est possible que certaines caves s’ouvraient sur une ruelle en contre-bas.

Fragment d’anse   Pate rouge sondage II

Fragment lèvre, col de pégau. Sondage IV

Tesson pate rouge vernissé    intérieur vert

               Petit dès en grés                     Sondage IV

Céramiques culinaires médiévales.

Jattes, coupes et écuelles

Pégaus, gargoulettes et cruches 

Marmites

Couvercles et couvre -feu

Chantier du 29 Mai 2021

Nettoyage des Cases du sondage IV par Joëlle, Denise, et Dominique,

Consolidation des murs et nettoyage des cases du sondage II par Arthur, Jacques et Christian.

Nettoyage de l’Oppidum par Xavier, Eric, Alexandre, et Lénaïc.

 

 

 

Quelques découvertes

La jambe droite au dessus

ou en dessous ?

 

Ne pas se laisser abattre!

Souvenir du bac à sable

Des fois ça coince

Fier de son travail!

Chantier du Samedi 22 mai 2021

Ce matin de très bonne heure il a fait une averse avec quelques coups de tonnerre, mais la pluie ne nous a pas gênée.

Tout le monde était à l’heure sur le chantier. Aujourd’hui un petit changement de programme. Notre très cher Président Xavier nous sépare en trois groupes,

Premier groupe avec Xavier à l’oppidum pour finir le nettoyage de printemps à la débrousailleuse,

Deuxième groupe avec Christian sur le sondage N° II, le bâtiment isolé au-dessus du nouveau cimetière, nettoyage de l’intérieur de la bâtisse, mise au jour par les archéologues en 1980.

Il s’agit des ruines d’une case effondrée qui se trouvait en position avant des défenses du Castrum.

Les murs présentent des traces très nettes de remaniement. L’Ancienne construction devait être une grande salle voutée.

L’obturation d’une porte, la construction de murs et les modifications de l’ensemble de la pièce indiquent un deuxième niveau d’occupation bien attestée.

Arthur et Jacques se sont impliqués dans la reconstitution d’un mur tandis que Pierre et Christian nettoyaient une case pour le futur gazon…

Un petit morceau de poterie a été retrouvé.

Troisième groupe, Joëlle et Robert sur la fouille IV, Robert continue le déblaiement de la case A. Joëlle, seule, termine le déblaiement de la fosse D2’ Cette fosse qui nous intrigue, est dans le même prolongement que la fosse D2’’. Comme la précédente, elle est alignée sur le mur 2 au Nord de la case A

La partie la plus étroite de la fosse a été dégagée sur une profondeur de 60 cm. Le fond est recouvert d’un épais mortier de chaux de 4 cm d’épaisseur, déposé sur un revêtement de pierres qui reposent sur un lit d’argile. Les moellons qui composent le mur Nord sont recouverts d’un enduit de chaux lissée. La largeur de la première partie de la fosse est de 42 cm coté mur Est, 50 cm côté Ouest sur une longueur de 100 cm. A ce niveau la fosse s’élargie, elle mesure 67 cm côté Est et 60 cm côté Ouest. Un petit escalier sépare les deux parties, le sol de la seconde moitié est, lui aussi, recouvert d’un mortier de chaux très mal conservé. Au niveau du sol intérieur de la fosse, une grosse pierre dont un côté est arrondi, laisse supposer un corbeau de façade.

Les deux fosses dégagées sont séparées par un mur très mal conservé, d’une largeur de 60 cm qui semble postérieur à la construction initiale. 

Les deux fosses ont été partiellement rebouchées par mesure de conservation.

Peut-être sommes nous en présence de deux silos ?

Chantier du 15 mai 2021 :

Tandis que Xavier, Alexandre, Philippe et Lénaîc nettoyaient l’Oppidum, Arthur, Eric, Pierre, Nicolle et Christian ont procédé à un nettoyage et réfection des murs des cases A et G. (Photos).

Découverte d’un Os (photo).

Chantier du Samedi 8 mai 2021

Belle journée de printemps, 7h45 il fait encore un peu frisquet mais la matinée s’annonce belle. Comme à l’accoutumée les infatigables membres de l’association sont au R D V sur le terrain près de la salle des fêtes, en attendant les derniers arrivants, Xavier offre le café.

La cloche de la chapelle Médiévale Saint Martin sonne 8 h c’est parti, quelques minutes plus tard nous sommes sur le terrain, rien n’a bougé.

A notre dernière intervention, Dominique et Eric ont dégagé une petite fosse en D 2 de forme parallélépipède, elle mesure 90 cm dans sa dimension la plus étroite sur 110 cm avec une profondeur de 56 cm. Elle est construite en moellons réguliers sur les quatre côtés, pas de fond apparent, il semblerait que le mur Sud soit arrêté comme une margelle. Pour raison de sécurité la fosse a été remblayée.

Aujourd’hui c’est Pierre et Joëlle qui ont dégagé la deuxième partie de l’ilot D2, le travail n’est pas terminé, on verra la suite la semaine prochaine.

Arthur et Philippe ont repoussé les remblaies du mur 11, qui menaçaient de s’écrouler dans la case F. Pour terminer la matinée, ils ont dégagé l’entrée de la case G, rapidement le seuil de la maison est apparu, fait de grosses pierres bien alignées formant la première marche d’un escalier.

Éric, Xavier, et Robert ont continué à déblayer la case A, le travail est long, et avance doucement. Au pied de l’escalier côté Sud une couche de terre argileuse s’étale irrégulièrement, peut-être dû à la déformation du terrain après éboulement des murs ?  A environ 1 m du mur Nord une grosse pierre a été dégagée elle mesure 90 cm de long, sa forme laisse penser à un linteau de porte. 

Une petite pose à 10h, un café un croissant, il n’en faut pas plus pour nous requinquer. Et voilà Nicole David qui nous apporte des pralines faites maison, c’est vrai qu’elle est experte en la matière.

Il est déjà 11h30, il faut rentrer les outils, contant de notre travail, moment de convivialité inoubliable chacun se sépare avec l’espoir de se retrouver samedi prochain.

Fosse D2

Linteau de porte

Chantier du 24 avril 2021 :

Comme à l’accoutumé, le chantier démarre à 8h du matin, une douzaine de gaillards passionnés s’affairent déjà à chercher l’outil qui leur va bien. Xavier le Président de l’association a dans sa tête le programme de la matinée.

Nous sommes dans le secteur nord, partie basse du castrum exactement dans le sondage IV 

Le temps a fait œuvre, beaucoup de pierres, branches d’arbres et terre de ruissèlement recouvrent l’intérieur des cases. Le but est d’égaliser le fond intérieur des cases mises à jour il y a un peu plus de 40 ans.

Dans la case A sur le plan de Henri Ribot, les pierres tombées sont retirées, l’escalier accolé au mur sud réapparait.

Au cours du déblaiement dans l’angle du mur 1 et 2, un fragment de poterie a été trouvé, mêlé au gravas.

Il s’agit d’un tesson de poterie grise, fragment d’une anse de marmite que j’attribuerai avec toutes réserves à une marmite de catégorie B 3 selon le catalogue de JP Pelletier.

Un autre fragment d’anse de marmite semblable au premier a été trouvé dans les remblais anciens au-dessus du mur N°11 côté Sud sur le plan de H.R

Anse de marmite,
Trouvée sondage    IV zone A Angle Sud des murs 1 – 2
Anse de marmite,
Trouvée au-dessus sondage IV au Sud du mur N° 11